Préparation de notre voyage en Australie



Ce n’est plus un secret pour vous, l’année prochaine je m’envole pour l’autre bout du monde rejoindre mes sœurs en Australie, et surtout vivre l’expérience d’un voyage/déménagement à l’étranger. Je vous le mentionne souvent sur Instagram, mais je me suis dis qu’un premier article pour vous parler un peu des préparatifs pourrait vous plaire. Et même pour moi, ça rend ce départ encore plus réel et j’en suis encore plus impatiente !

Lors de mon article résolution de l’année 2019, je vous présentais mon envie de partir quand ce n’était encore qu’un projet tout frais. Je venais tout juste de rentrer de mes vacances en Australie et je ne m’étais pas encore vraiment renseignée sur toutes les modalités. J’avais encore plein d’interrogations sur l’organisation, notamment concernant Bahïa, ne sachant pas si elle allait venir avec moi ou pas. Sachez que depuis j’ai bien évidemment pas mal de réponses. Surtout celle concernant mon petit chien qui bien évidemment va venir avec moi, il était vraiment beaucoup trop dur pour moi de concevoir devoir m’en séparer. 


Un voyage à … 3


Et oui cette aventure, je ne la ferai pas toute seule ! C’est bien connu, les plans ne se passent jamais comme prévu haha ! Très bien dans ma vie de célibataire, je m’étais dis que je resterai comme ça cette nouvelle année, pour ne pas prendre le risque de m’attacher à quelqu’un avant de partir. Mais que nenni ! L’amour a fait son grand retour dans ma vie. J’avoue avoir eu du mal à lui faire de la place au début. L’appréhension de revivre une histoire difficile mais surtout, le refus catégorique que quelque chose ou surtout quelqu’un puisse me détourner de mes plans, ne me rendait pas très ouverte à une relation. Mais que voulez vous, l’amour à ses raisons que la raison ignore (oui oui je l’ai dit^^). 

J’avais envie de le repousser, ne pas qu’on s’attache pour rien, et en même temps j’étais vraiment très bien avec lui. Mais je ne pouvais pas non plus lui demander de prendre l’énorme décision qu’est de partir avec moi à l’autre bout du monde après si peu de temps de relation. C’est pas une décision qu’on prend comme ça à l’improviste. Donc à l'image des phrases précédentes c’était le gros bordel dans ma tête je vous le fait pas dire. Et puis il a m’a aidé à y voir plus claire, en me disant spontanément qu’il avait envie depuis toujours de voyager, pas forcément en Australie, mais qu’il avait cette envie de partir découvrir et qu’il serait plus que partant de partager cette aventure avec moi. Alors là, c’était parfait ! Plus besoin de se poser des limites ! On allait enfin pouvoir envisager ce futur ensemble ! 

Et puis je vous le disais, il était très difficile pour moi d’envisager me séparer de Bahïa. Voilà 13 ans qu’elle partage ma vie, qu’on fait tout ensemble, qu’elle venait à l’école avec moi, qu’elle était là quand ça n’allait pas. C’était vraiment trop difficile de la laisser là. J’avais peur de l’emmener pour des raisons de santé, elle n’est pas toute jeune et je ne voulais pas lui imposer ça. Mais en même je vois aussi comment elle stress dès que je ne suis pas là. Même quand je la fais garder par des personnes qu’elle connait très bien, on voit bien qu’elle vit de moins en moins bien la séparation. Des comportements inhabituels apparaissent, elle n’a pas la forme … donc si c’est pour être toutes les deux tristes chacune à l’autre bout du monde, ça ne sert à rien ! On part ensemble ! 


Ce qu’il faut savoir avant de partir


Depuis le 1er juillet 2019, les règles ont changé pour la demande de Visa Working Holiday. 

Voilà donc un petit point sur ce qu’il en est désormais : 

- L’âge de demande de visa passe de 30 ans à 35 ans 

- Le Visa est délivré pour 1 an. Avant il était possible de renouveler une fois en ayant travaillé au moins 3 mois dans certains secteurs professionnels notamment le milieu agricole. Désormais, il est possible de le renouveler une troisième année si on travaille au moins 6 mois dans le milieu agricole au cours de la deuxième année. Ce qui est plutôt une très bonne nouvelle ! 

- Il existe également une liste de métiers fixés par l’Australie qui permet de postuler pour un Visa permanent… 

Concernant le voyage de Bahïa, c’est assez contraignant et surtout très très cher, il faut en être conscient quand on prend ce genre de décision. 

Pour faire bref, il faut faire une demande de permis d’importation (payant) ainsi que réserver sa place pour la quarantaine obligatoire prévue à son arrivée. Celle-ci dure minimum 10 jours et s’effectue à Melbourne. Chaque nuit est bien évidemment payante aussi. 

Au niveau du transport, il faut qu’elle soit « envoyée » via une compagnie de fret spécialisée dans les animaux vivants. Selon les options choisies, ils peuvent s’occuper également de faire la demande du permis d’importation et de la quarantaine. Il y a quelqu’un qui s’occupe de vérifier que le voyage se passe au mieux. Il faut minimum une escale de 6h entre les deux vols où elle sera sortie, nourrie et bien sur on lui donnera de l’eau. 

Il y a également tout un protocole à faire dans les 6 mois qui précèdent le départ que nous avons d’ailleurs commencé avec Bahïa. Le décompte a officiellement commencé la semaine dernière avec le puçage du chien. (Elle était tatouée jusqu’à maintenant) 

Si vous souhaitez plus de détails, à ce sujet, je peux éventuellement vous faire un article détaillé pour vous donner toutes les informations sur le transport du chien par avion et notamment en Australie. 

Et nous dans tout ça on en est où ?

Comme je vous le disais, j’ai déjà commencé le protocole pour Bahïa qui est en soit ce qui prend le plus de temps à faire et qui imposé un délai bien précis. C’est ce qui va nous permettre de savoir à partir de quand on peut partir et donc nous permettre de prendre le billet d’avion. 

Pour l’instant, on attend surtout le passeport de Max qui a fait sa demande il y a quelques semaines donc ça ne devrait pas tarder. A partir de là on pourra faire notre demande de visa et réserver notre billet d’avion. 

Lors de notre séjour à Strasbourg, nous avons également pu échanger à ce sujet avec ma petite soeur puisque le projet serait de faire une colocation tous les trois. Ça fait super longtemps que je n’ai pas habité avec ma petite sœur et c’est vrai que c’est quelque chose dont je me réjouis énormément. Nous avons échangé sur les quartiers où il pourrait être intéressant d’habiter, en s’accordant même le plaisir de regarder quelques annonces d’appartement pour le kiff. Et franchement ça donne trop envie. C’est une autre étape qui nous permet de réaliser l’imminence du voyage. Même pour Max je vois bien que ça a été un déclic pour lui. Que ce soit pour l’anglais, ou quoi il est à fond dedans ! 

On commence également à regarder un peu les annonces de travail sur place. Prochaine étape réalisation du CV pour commencer à postuler et faire en sorte de trouver un travail dès notre arrivée sur place. Ca va venir tellement vite tout ça ! J’ai trop hâte ! 

J’adore l’idée de pouvoir voyager et faire cette aventure avec mon amoureux. Vivre cette expérience à deux sera certes une sacrée épreuve mais qui ne pourra que renforcer notre couple et notre complicité. D’ailleurs à ce sujet, je vous l’annonce officiellement ici haha, on a ouvert un compte Instagram @theplacetwogo tous les deux on l’on publie pour l’instant des photos de nos week-ends et découvertes à deux, mais qui sera surtout là pour partager notre aventure en Australie. N’hésitez pas à vous y abonner, c’est encore un bébé mais on fera tout pour vous faire rêver ! :D